LAURÉAT PRIX HABITAT RESPONSABLE ET INNOVANT

Face au défi du réchauffement climatique et de la fracture sociale,
ce prix distinguera les projets d’habitat en cours ou achevés,
les plus novateurs et qui intègrent une vision de responsabilité sociale (lutte contre l’exclusion, participation citoyenne, etc.)
et environnementale (amélioration de la qualité de l’air intérieur, diminution de l’empreinte environnementale,
développement de l’économie circulaire, intégration et respect de la biodiversité, etc.).




La ferme urbaine et le projet d'habitat de la ZAC des Girondins

par Alliade Habitat



Geoffroy BOULARD, Vice-Président de la Métropole du Grand Paris,
Frédéric ROLLAND, Directeur Général Adjoint en charge du patrimoine et du développement chez Alliade Habitat
et Marianne PUPIER, en charge des stratégies d'innovation, marketing et relation client chez Alliade Habitat

©Arthur de Tassigny




Situé dans la ZAC des Girondins, le projet d’innovation agricole et sociale porté par Alliade Habitat vise à pérenniser le lien entre habitat et agriculture urbaine et à promouvoir la justice alimentaire et l’innovation agricole.

L’écosystème actuel de la zone lie l’hébergement temporaire de start-up, un espace de convivialité, espace vert, pépinière d’entreprises ainsi qu’un potager transitoire. La dimension environnementale est omniprésente dans la conception de ce projet : gestion attentive de l’eau, réduction des îlots de chaleur, chauffage vert, ventilation naturelle, recyclage des matériaux et des déchets verts… Afin de créer une véritable activité économique, 3 salariés maraîchers s’occuperont de vendre la production grâce à un local commercial ouvert sur le quartier et favorisant le circuit court.

Cette initiative regroupe un jardin collectif, une serre et un jardin maraîcher avec une expérimentation de méthodes agricoles urbaines. De plus, un suivi et un travail de recherche universitaire sont réalisés en parallèle. Encadré par l’ENSAL via la Chaire Habitat du Futur, un cahier des charges de la démarche mise en place a été rédigé afin de fixer les principes fondamentaux et apporter un cadre scientifique pour améliorer la réplicabilité du projet.

Actuellement en phase de conception et de préfiguration, une part des 120 logements sociaux attachés à la future ferme urbaine sera adaptée aux personnes atteintes d’autisme et une autre part sera destinée au dispositif So Coloc (colocations à destination d’étudiants ou de jeunes actifs).

Le jury a souhaité soutenir cette initiative en raison de ses ambitions sociales et de son innovation dans le domaine de l’agriculture urbaine.







©Flore Giraud – Agence Argo