MENTION SPECIALE DU JURY

Mention hors catégorie décernée exceptionnellement par le jury
à un candidat pour saluer l'ensemble de ses actions solidaire. 



Julien Beller

https://julienbeller.eu/


©Adrien Leleup

Architecte depuis 2005, Julien Beller s’est engagé dès ses début vers des démarches alternatives et des prospectives pour rassembler les populations et redonner à l’architecture son pouvoir fédérateur.

Dans chacun de ses projets, l’architecte a adopté une stratégie participative lors de sa conception en incluant notamment les locaux ainsi que les futurs utilisateurs au travers d’ateliers.

Nombreux de ses projets utilisent la réhabilitation d’espaces et de mobilier, et placent l’habitant au cœur de la cité. L’objectif de l’architecte à la carrière atypique, est de rendre la ville plus accessible à tous. C’est ainsi qu’il fonde en 2010, l’association 6B qui rayonne dans la ville de Saint-Denis, pour la création et la diffusion autour de la notion d’équipement public et du modèle de lieux culturels.

Très sensible à l’inclusion, Julien Beller est particulièrement touché par la cause des migrants. Il est notamment à l’origine du projet « Algeco Logement », 1500m² de bureaux algeco transformés en 11 logements et espaces communs à Saint-Denis pour l’accueil de familles roms. Julien Beller est également le déterminant d’autres projets solidaires pour l’accueil de personnes migrantes non logées tels que « La Maison des Réfugiés » pouvant accueillir 263 personnes dans des logements construits sur l’ancien parking Citroën à Paris (14e arrondissement) et comprenant un niveau réservé aux espaces culturels associatifs ou encore L’Arche en l’Île, un éco-habitat groupé à L’Île Saint-Denis.

Dernièrement, Julien Beller a été commissionné par la Ville de Paris pour le réaménagement de la place Bastille afin de la relier avec le bassin de l’Arsenal par une voie piétonne et cycliste. L’innovation réside dans l’idée de concevoir un passage sous la ligne de métro. Le renouvellement de cet emblème parisien devrait être finalisé en 2020.





La Maison des réfugiés
©JBA